En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies. Ils permettent d’améliorer la navigation sur le site et adapter le contenu en mesurant le nombre de visites En savoir plus J'ai compris

LOGO PALMARES PARIS

 

  • 12-05-2017
    Le 4 mai dernier paraissait au Journal officiel le règlement européen sur la protection des données personnelles ayant vocation à s’appliquer uniformément sur l’ensemble du territoire de...
  • 02-05-2017
    Sébastien BRACQ (Avocat associé) et Davy Sarre (Juriste en droit public des affaires) décryptent L'ordonnance du 19 avril 2017 relative à la propriété des personnes publiques dans un article de...
  • 25-04-2017
    Arnaud Dumourier revient sur les dernières récompenses décernées à LLC et ASSOCIES et nos dernières actualités, notamment les nominations comme associés de Véronique LANG et Florent...
  • 20-04-2017
    Découvrez l'article rédigé par Frédéric Jacquemart et Robert Magnan traitant de l'Examen de Comptabilité paru dans GPO Mag. La loi de finances rectificative du 29 décembre 2016 a créé un...
  • 10-04-2017
    Quel est le régime juridique d'un email et quelle en est la valeur probante ? Les réponses dans un article rédigé par Romain Waïss-Moreau et Alice Hervagault pour...

Loi relative à la création, à l'architecture et au patrimoine 

  • Dossier-expert-loi-CAPLa loi relative à la liberté de création, à l’architecture et au patrimoine (CAP), dont le projet a été enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 8 juillet 2015, a été publiée au journal officiel le 8 juillet 2016.
  • Une année complète a donc été nécessaire aux parlementaires pour s’accorder sur un texte de 119 articles visant à « promouvoir » et « valoriser » le patrimoine culturel de la France entendu dans un sens large afin de « répondre aux attentes des publics et des territoires ».
  • Une ordonnance est prévue, dans un délai de deux ans au plus tard, afin de réorganiser la structure du code du patrimoine.
  • Cette évolution se traduira par l’harmonisation de la terminologie et l’abrogation des dispositions du code devenues obsolètes à ce jour (L, art. 95, I, 7° et II).
  • Sans pouvoir pour l’instant en mesurer tous les effets, il est incontestable que cette loi, par l’ampleur des dispositions qu’elle touche, va nécessairement impacter la pratique des acteurs du secteur immobilier (propriétaires, constructeurs, architectes, collectivités territoriales…).
  • En matière d’urbanisme notamment, le législateur, dans un souci de garantir la qualité architecturale de l’espace urbain du territoire national, a décidé de faire des architectes les acteurs majeurs et incontournables de l’aménagement du territoire.

SOMMAIRE

  • Dispoition sur les architectes
  • Les dérogations aux règles de l'urbanisme
  • Les monuments historiques
  • Les sites patrimoniaux remarquables
  • Le régime des fouiles archéologiques

 

Accédez au dossier complet rédigé par nos experts