Maxime SENO, avocat associé de notre bureau de Paris, animait ce matin une conférence du réseau IDEAL Connaissances intitulée « Location de meublés touristiques, tirer parti de la règlementation »

« Pour accompagner les loueurs occasionnels qui mettent leurs bien à disposition sur les plateformes type Airbnb sur le chemin de la professionnalisation, des solutions textuelles existent, à disposition des collectivités territoriales.

Imposer une obligation d’enregistrement en est une première, notamment pour recueillir les inscriptions des loueurs, et ainsi faire de la pédagogie : rappeler les règles de distinction entre la location de la résidence principale et la location de la résidence secondaire, rappeler le nombre limite de location, mais également rappeler les sanctions en cas d’abus ».